« Bon, moi mon après midi ne se passe pas comme il devrait. J’ai passé environ deux heures dans une sorte d’état d’hébétude stérile. »

Je crois que ce garçon, fort belle âme, a tout compris à la vie du vendredi après-midi.

Pour ma part, nous nous préparons à passer une soirée haute en couleur avec E., et j’ai préparé trois fois rien (=  six fois trop).

Mais bien sur, on va surtout boire en fait.

Enfin, on vous racontera car cette personne tient un blog influent et aux dernières nouvelles nous ne coucherons pas ensemble

1/ c’est une fille

2/ j’ai promis à F. avant. (F avec qui nous avons enfin pu départager la taille de nos seins)

(Je ne comprends pas bien, ce soir, les personnes qui me disent que j’étais sensée n’écrire dans mon manuel de survie que des choses graves, sérieuses, instructives, voire scientifiques. Qu’ai-je à voir, pauvresse que je suis, avec la Science ? Je suis juste une petite femme en veine de franchise)

14 Responses to “« Bon, moi mon après midi ne se passe pas comme il devrait. J’ai passé environ deux heures dans une sorte d’état d’hébétude stérile. »”


  1. 1 Castor Junior octobre 29, 2010 à 8:14

    Quand je pense que vous m’avez pas désigné comme arbitre… Pouffiasses !
    Et un peu la bise aussi

  2. 5 Sam Lowry octobre 29, 2010 à 9:46

    C’est assez touchant de te voir te justifier ainsi quant au respect (relatif) de ta ligne éditoriale….

    Pour le reste… ai-je bien compris ? C’est uniquement du fait de ton refus à toi, que vous ne couchez pas ensemble ?

  3. 8 soniafan2010 octobre 30, 2010 à 2:42

    moi aussi j’avais de beau seins,
    mais ils n’ont pas supportés le voyage
    de ces dernières années.

    Il y en a un qui a explosé (sans bruit).
    Et j’étais même pas dans un avion.
    – une sale histoire –

  4. 10 secondflore octobre 30, 2010 à 6:53

    Ah oui vraiment, il faudra refaire cette soirée en live-blogging
    (je serai là, dans le sein des seins) (le gauche)
    (ensuite on effacera la page)
    (et dans deux ans elle sera exposée à la Maison rouge)

    PS – s’il n’y a rien à voir en contre-plongée, c’est mauvais signe, non ?

  5. 13 soniafan2010 octobre 31, 2010 à 3:09

    Qui êtes vous, elle ?
    Z’avez les papiers du poste de police?

    signé: Le commandant Cousteau, en contre-plonjay.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




octobre 2010
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

%d blogueurs aiment cette page :