Archive pour novembre 2009

Apocalyspe

Ce we, j’avais mis 2012 à mon programme.

J’ai pas été déçue.

Autant Dieu a du être énervé que personne ne filme sa création du monde, autant là, il s’est mieux organisé.

Les caméras de surveillance étaient toutes super bien placées. On ne suit que les gens qui s’en sortent.

 

Publicités

Gouttes pour les yeux

J’ai acheté un petit collyre à base d’eau de bleuet qui rend les yeux apaisés, brillants comme le soleil et profonds comme l’océan, bref, en un mot : plus beaux que la plus bonne de tes copines.

J’ai lu, j’ai acheté.

Car, je n’ai pas oublié mon petit manuel de savoir-être qui sait que les garçons, c’est bien connu, chez une fille, regardent en premier les yeux.

(superbe arnaque encore, enfin passons)(les filles disent bien que la taille ça compte pas)(l’hypocrisie mène donc 1 à 1)

Enfin, je pense quand même que le marché attend toujours son collyre qui rendra vifs des yeux de vache.

 

Jeter de la poudre aux yeux

Lui en revanche, faudra peut-être que je lui dise. Sa pensée s’arrête souvent au seuil de l’essentiel.

Il a du longtemps s’entraîner tout seul pour faire si bien l’amour aujourd’hui

« ca me passera avant que ça te reprenne »

SUBLIME, non ?

« Dans un monde bien fait, on pourrait échanger 1 femme de 40 contre deux femmes de 20 »

…me dit T.

On était tranquille entre chien et loup à parler de la vie et de son absurdité. Quand tout d’un coup, je suis partie sur une conversation folle :

« Attends quand tu auras une petite fille tu vas voir elle va d’idolâtrer. Et puis, tu sais bien que si l’humanité survit, c’est que l’instinct de reproduction est aussi fort que celui de jouir. »

Comme ça pendant 18 minutes.

SUR LES ENFANTS.

sans avoir répéter.

En conclusion, j’ai dit :

« Ouai, mais en même temps, tu es le mec le plus intelligent que je connaisse ( X  puis ENA, parce qu’il voulait pas travailler,  sans s’en rendre compte) je pense que tu resteras LUCIDE, tu sais déjà que c’est pas un acte créatif aussi fort que Léonard de Vinci. TOUT LE MONDE SAIT FAIRE DES GAMINS »

Et je suis partie telle Lou AndreasSalomé.

(Sa meuf peut me remercier, ils vont niquer ce soir)

D. me rafraîchit

à 14h :

« Je me fais chier au taf, un truc de fou. Mais j’ai du boulot. C’est le paradoxe. »

à 14h12 :

« tu m’entertain ? »

(3 blagues de ma part. Toutes nulles. Mais c’est un ami. Il est resté)

à 14h46 :

« Ouai, ma to do list : j’ai que des trucs qui puent….des trucs je sais honnêtement pas de quoi ça parle….ou des trucs où il me manque les 3/4 des infos …..donc, je vais aller sur rue89 et lire les news. »
« Tiens, d’ailleurs ça tombe bien, louloute, y a un article qui va te plaire  avec un sondage à la fin. »

Moi, j’ai mis ça, ça, ça, et ça.

à 14h53 :
« Et toi t’as mis quoi ?

à 15h12 :
« Et toi, t’as mis quoi ? »

 

à 15h18 :
« Et toi, t’as mis quoi ? »

 


à 15h32 :
« Putain, tu veux vraiment pas me divertir ? »
à 15h55 :

« J’ai perdu ma to do list.
Mon post it en gros.
Première fois que mon organisation me fait défaut ! »

à 16h01 :
« Là, j’ai un autre problème énorme, pour l’opération de Noël, j’arrive pas a trouver un visuel d’un gay déguisé en père Noël. Et toute l’opération repose la dessus »

à 16h31 :
« Au fait je t’ai pas dit mais la fille de l’accueil m’a dit qu’elle avait rêvé de moi cette nuit. »

(gonflement de l’égo masculin)

« J’étais son sauveur, un vrai samouraï, mais à la fin, je lui coupais la tête …..Toi, qui t’y connais, tu peux m’expliquer ? »

« Bah écoute, c’est simple tu as envie de te la taper mais tu veux pas qu’elle jacasse pendant »

à 17h03 :
TROP.
Tiens, au fait, je pense faire un mail à mon boss


 

Encore une GROSSE GROSSE JOURNÉE  quoi. (à mon avis, en free lance, il y perdrait)


Plaisir solitaire

Je viens de me rétablir d’une mortelle blessure, donc j’avais décidé de me faire ce plaisir égoïste de me mettre seule à une table d’un café, de me commander un crème bien blanc et de sortir mon livre sans compter mon temps.

Mais, c’était avant que je prenne connaissance du petit duo derrière moi. Bien sur, vous savez ce que c’est, on essaye d’abord de s’abstraire. Mais à force d’aller au fond de tout, on y reste. Et, il faut vous représenter içi le modèle de voix criarde et féminine qui ne s’arrête pas.

En face d’elle, un petit homme chétif.

Les deux, comme ça 35 ans, je dirais, à l’humour épais et à la fidélité aléatoire.

Bon alors, la fille n’a fait que monologuer, et ça, pendant 34 minutes (j’ai compté), en abordant dans l’ordre :

– le poids de ses deux premiers enfants

– le poids qu’elle avait pris les 8 premiers mois (+8kg)

– le poids pris les 15 derniers jours de grosses (+5kg)

– ce ratio fou de 1 kilo /mois puis 5 kilos/3 jours

– le régime entrepris

– l’état des lieu actuel (stagnant)

Je baillais depuis la première minute mais je voulais voir comment s’en sortait son interlocuteur masculin.

Il ne disait RIEN, semblait même concentré, complètement acquis à sa cause.

Alors 3 choses, et de quelque manière qu’on envisage les évènements, on en arrive toujours à la même conclusion :

1/ soit il voulait coucher avec elle de 15h à 16h (si sa libido le lui permettait encore)

2/ soit c’était un collègue qui avait un service à lui demander, car il voulait sortir à 17h ce soir

3/ soit c’est Jésus Christ qui revient prendre la température du monde

ET JE NE SAURAI JAMAIS !


novembre 2009
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30