Archive pour février 2009

Culot

Voici tout de même ce que l’on nous a servi hier à 15h :

« Allo ? Bonjour monsieur le malotru,

Visiblement le téléphone que vous tenez n’est pas le vôtre, puisque c’est le mien et qu’on le cherche depuis ce matin. Qu’avez vous à dire ? »

« On me l’a vendu »

« Ca me paraît bizarre parce que en tant que proprio, l’objet n’était pas à vendre. On vous laisse une chance : vous rapporter l’engin portatif  à 16h ici et la police de ne s’en mèle pas »

16h => rien 

(on a tenté mais on savait déjà)

On essaye de rappeler.

bip bip bip

On tombe sur mon répondeur (on a vraiment une drôle de voix, beuurk, pas du tout comme on se l’imaginait)

 

Puis je réalise. Tétanisée.

(l’heure d’utiliser Face book?)

Publicités

Pink Party

Le thème, c’est rose et pour pour que ça rentre bien, c’est un menu tarama – entrée, plat et dessert.

 

Voici la géographie.

Au salon: 

« Coucou, ah ça fait longtemps ! »

« Tu m’étonnes , là j’ai vraiment pas eu le choix ».

« Je te reconnais vachement physiquement ».

« Ah bah en même temps oui j’ai pas changé changé. »

« Non mais t’as la même bouille, c’est rigolo »

« Toi, on te retrouve aussi telle qu’on t’a laissée »  (c’était pas une bonne nouvelle, mais c’est passé nickel)

« Ca va ? alors raconte moi depuis le bac promo 97, c’est comment ta vie ? »

« oh moi tu sais… allez, ta ta ta , parle moi de toi plutôt » (je connais TOUTES les techniques)

« Moi tu sais, j’ai vachement changé. Après un DESS docu-éco, j’ai compris que ce que j’aimais en fait c’est faire du business. »

« Radicale comme girl quoi » (ça aurait pu me plaire, mais je sais pas, pas comme ça) 

« Et du coup ? »

« Bah, je commence à la Sogé dans quinze jours. »

« Wow, ta vie ! Ca déménage. »

« Mais, j’ai un enfant aussi, et un  mari qui fait du contrôle de gestion mais la partie audit interne, il voyage beaucoup ».

« N’en jette pas plus, j’ai la bave aux lèvres »

« Et toi ? « 

« Moi ? Pleins de trucs, mais je pense pas que ça va te parler »


A la cuisine :

« Alors attends le petit a eu la gastro. J’ai eu peur peur peur. Il est devenu tout vert »

 

A la salle de bain :

« à 5 mois de grossesse, tu vas voir, tu commences vraiment à avoir toujours la nausée »

 

A la salle à manger : 

Grand jeu concours. 

Meilleurs moments. On décrit la future mariée avec des mots.

On est 23. 

J’ai noté, avec l’huissier, 10 fois le mot « vin rouge », 13 fois « apéros ».

 

 Ca fait toujours plaisir de voir à quel point vos amis savent parler de vous …

(Vous l’aurez noté, on a des points communs avec la mariée)

hum

A. me fait :

« En fait, il me semble que ce que tu dis, c’est, indeed, exactement, ce que dit EPICURE »

Je lève un sourcil :

« Ah oui ?  

C’est fou, tout de même, qu’un type, pourtant pas du tout de ma génération, et qui n’a donc jamais pu me rencontrer ait pensé les mêmes choses que moi, nan ?

Demande de Stage

Il nous arrive un truc marrant ce matin

Une candidature arrive.

Une cheloue.

Jean et Jean-Jean qui postulent … ENSEMBLE (?!)

« Nous sommes à la recherche d’un stage à réaliser en commun, du 05/05/2009 au 27/06/2009. « 

Après avoir rapidement évacué l »hypothèse d’une blague (qui aurait pu être bonne), nous nous interrogeons. 

C’est quoi ce combo ?

D’autant que ça a l’air d’être régulier, les salopiots.

 » les différents emplois saisonniers que nous avons effectués nous ont permis de développer notre sens des responsabilités l’un avec l’autre,  « 

Bigre !

Que répondre du coup ? 

« Moui. Je sais pas je trouve que l’écriture automatique de Jean est mieux que celle de Jean-Jean et puis il fait mieux ses i sous word ».

Allez, nous creusons un peu : 

« Le cursus scolaire que nous avons suivi nous a permis de d’aborder les technologies de l’information et de la communication au travers de la maîtrise des logiciels principaux, la gestion commerciale par l’étude de cas, la comptabilité …blilbli ….blibli… bref on est une sacrée team »

Bon.

Nous notons surtout que c’est vraiment chiant les lettres de motivation : on n’y apprend rien, et au final, on ne retient que la formule de politesse « L’expression de nos salutations distinguées.« 

 

Alors, nous avons dit aux Demoiseaux de Rochefort  : « Non, désolée, no zob in job here »

(mais ils avaient pas mis leurs photos aussi !)

 

Bonne transition pour cet article du Nouvel Economiste de ce jour qui s’ébahit que de plus de plus de managers sombrent dans la névrose. 

nouvel-eco

http://www.lenouveleconomiste.fr/JV/JVLNE1465/index.php

Bah tu m’étonnes. Pas besoin d’avoir bac + 8 de psychologie pour savoir que faire vendre des produits inutiles à une masse d’ignorants de plus en plus conséquente, le tout avec la bourse qui s’effondre, mène forcément droit au gouffre.

Mais qu’ils se réjouissent, en guide de pot de départ pour aller se faire soigner, ils auront leur ode au travail :

« Non bravo Jean Ferrero, cette stratégie basée sur l’abrutissement des plus jeunes avec spots TV agressifs diffusés sur la tranche des dessins animés du matin s’est finalement révélée assez payante ».

Les amis

« Franchement Ariane, on en parlait avec framboisette et on se disait, merde !! on comprend rien à ton blog !! Alors, de deux choses l’une, soit tu fais un effort pour qu’on puisse s’investir aussi (blagues, commentaires, insultes…), soit, nous on arrête ! Hein, bon, systématiquement tu soustraites, bon, moi j’veux bien, m’enfin ça va quand meme mal se met’, hein, bon… ! »

ha ha ha

Et pourtant dieu sait combien je les aime mes amis. Mais ils sont redoutables. 

Ils allaient TOUT pourrir, TOUT LE TEMPS, « juste pour rire » qu’ils me disent.

« On passe pour des cons dans ton blog »

« Pffffii, mais ta soirée à Essonne, elle intéresse personne »

« Puisqu’on te dit qu’on lit pas ta merde »

« T’es plutôt dans la moyenne comme fille, mais en moins fraîche »

« On t’a trouvé un créneau pour ta réunion aux AA, par contre on peut pas t’y emmener, désolé, on part au ski »

« Quand tu dis que « tu te tiens les deux seins dans les bras de rire », c’est une image bien sur ? parce que ils tiennent au creux de ta main, bichette, hein »

« Tes écrits ont cette simplicié bonhomme qui fait ton charme, mais n’hésite pas à te réfréner et moins poster, bref ménage tes contemporains »

….

Et sinon, les lapins, je peux venir pour vos vacances de l’amour cet été ? Apparement l’année dernière, vous n’avez pas réussi à couler un des deux bateaux et tout le monde est bêtement revenu vivant. Mais cette année, on va pas se louper.

Ca pourrait vous arriver

Le Grand Félin, en plus d’être grand et d’être félin, il travaille dans la concession de voitures. Il est chef de tous les garagistes de l’Ile de France si je résume. 

Pour comprendre un peu mieux, on s’est fait une journée type, et voici ce que j’ai retenu :

Ca commence tôt dans l’industrie du 4 roues, à 8h.

Avec son automobile, il sillone les routes.

Les garagistes sont ses meilleurs amis (avec les produits laitiers).

C’est d’ailleurs visiblement une population avec ses codes, son langage, ses blagues « Alors la petite dame, je lui ai demandé si elle voulait pas plutôt que je la vidange. ouarf ouarf« . Bref, un peu comme les coiffeurs, mais sans le côté grandes folles.

Il faut savoir être ferme « Visiblement, vous n’êtes pas des maniaques de l’efficacité »

Mais tolérant à la fois : il sait exactement quand il faut payer sa tournée d’huile de moteur.

Cela fait BIEN longtemps que les tâches de camboui n’entament plus sa superbe.

Il sait que quand on lui dit « Monsieur Du Grand Félin, vous pouvez me faire évol ? », c’est que la personne lui demande si il peut faire quelque chose pour augmenter son employabilité.

 

On en était là, quand à un moment,  j’ai bien vu que son regard commençait à pétiller d’une lueur vive et que sa pression sanguine augmentait.

Il me dit :

« Le truc vraiment au poil, ce sont les restaurants où tu t’arrêtes pour déjeuner »

« Je suis désormais imbattable au Trivial Poursuit des Mac Drive d’IDF » (pour ceux qui le cherchent, il est peu distribué)

Puis, soudain, plus mystérieux :

« Surtout, j’ai mes entrées  »

(Je suis obligée de tout vous mettre)
carte-1

carte-2

Vous pouvez pas bien lire mais

Au Bistrot du Boucher, on a beau être à côté de la N20, on est plongé « au coeur de la cuisine française« .

Au bistrot du Boucher, on rigole pas avec les clients qui aiment la bidoche, on se paye même de belles tranches.

Au bistrot du boucher, au bout de 50 pavés sauce moutarde, on vous livre votre poids en boeuf.


Ca nous change de tous les Fuxia de Paris et ses pâtes légèrement citronnées.

(Vous noterez qu’on est aussi bien loin de votre carte des Planches -année 90 et de celle de Régine -année 2000, qui pourtant, je vous connais, vous a valu de grandes heures de gloire)

Une bonne soirée

C’est quoi en fait une bonne soirée ? 

Souvent quelque chose de peu prévisible, quelque chose de sincère à vous en désarmer un juge d’instruction, par exemple, un lundi soir. 

C’est pas le soir des machines et des courses, normalement ?

Passe ton chemin, mon petit enfant, ici on est plus « paranormal »

Il y a des ingrédients obligatoires ? 

Bien évidemment, tu crois quoi que les pommes se font avec des compotes Andros?

Alors un exemple ? 

Déjà un lieu (les disquaires), ensuite une bonne musique  (croisement de Bob Dylan et Conor Oberst), des verres et le sens du terrain et de la proximité avec des amis motivés dès le lundi (créatifs de tout poil, jeunes pousses internet, vieux lascars des télécommunications, éditeurs papier petit format)

Et en terme de timing ? 

20h-21h : premiers verres, échanges des uns avec les autres, des autres avec les uns et des uns sur les autres.

21h-22h : concert n°1 et beaucoup d’entente « Tiens,toi aussi tu as internet ? »

22h-23h : concert n°2 et Grenelle de l’environnement sur « On a tous assez faim »

Jusqu’ici, mouai, ça ressemble à une soirée, c’est quoi la « spicy sauce » ?

Chacun désire secrêtement quelqu’un.

C’est tout ? 

C’est déjà pas mal.

Et qui a fait le plus de blagues ? 

Moi.

De bonnes, je veux dire ? 

Ah.

Les gens ont été content ? 

Oui, si on regarde la facture.

Mais vous avez parlé de quoi ? 

De pleins de trucs différents. C’était United Color of Benetton. Je crois que le point d’orgue s’est fait sur Scott Walker (curieux avec le recul).

Vous étiez bourrés ou quoi ?  Scott Walker tout de même en 2009 … 

Hum. 

Et quoi d’autre ? 

D’astrologie Chinoise. On a étudié sous toutes les coutures le signe du lapin, ces hommes tranquilles (né en 1975 pour ceux que ça intéressent).

« Intellectuellement, le lapin avance à son rythme »

Il est complêtement con, quoi.

Ha ha ha. Oui. On a d’ailleurs très vite changé de sujet. (3 lapins à table)

Ah bah non, c’est dommage, c’est SI passionnant comme sujet l’astrologie chinoise (gnak gnak), et toi t’es quoi ? 

Singe. Le plus tranchant de tous les couteaux. 

Vraiment ? Moi, j’avais en tête ceci, Cheeta :

« Une pincée de modération, et quelques grains de répit sur une activité débordante rendraient la vie de tout le monde beaucoup plus reposante »

C’est quoi tes sources, Tarzan ? Moi j’ai ceci à ma droite de ta liane en plastique:

« Quoi qu’il fasse, on ne parvient pas à lui en vouloir tant il a de charme et tant il est habile dans l’art de plaire… »

Bon, enfin, visiblement, on aura la paix car ça finit plutôt mal : 

« Le singe  aura une vieillesse solitaire et mourra loin de sa famille ».
Raoul, tu lasses tout le monde là. On t’a pas expliqué qu’il faut pas rester mille heures sur le même sujet ? Sinon, tu perds ton auditoire.

Soit, et alors le lendemain d’une bonne soirée ? 

Impec.

Même pas mal à la tête ? 

« Rien n’arrive à personne que la nature ne l’ai fait capable de supporter« , Marc-Aurèle te dit

Les gens ont fait un débrief par mail ? 

Oui, on cherche à démeler le vrai du faux en parlant littérature et cinéma, donc c’est pas évident.
 
Rien de fou quoi.

Bon Dimitri, avec ta tête de repris de justice serbe, t’es lourd à la fin.

Il te faut quoi pour être satisfait ? On te vend de l’animation en barrique dès le mardi matin et ça va toujours pas.

J’espère que t’as bien fait tourner toutes tes machines.


février 2009
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728